Tu veux ou tu veux pas ? L’écologie politique #eelv tourne en rond ! Exemple #Nantes

Oh ! On prend les mêmes artifices, les mêmes méthodes, on décale juste les sémantiques et hop c’est reparti comme en quarante pour tant « Nous sommes en guerre !  » avait dit M The President !
Cà fait quelques temps que la brouille naissait vraiment avec #eelv car là, franchement cà déconne !
Entre les grandes déclarations  » Pandémie, tu nous redessines l’écologie ! « , les évidences floues du genre  » Les jours d avant seront pas comme les jours d’après, les  » Le temps est venu  » où Nicolas Hulot tel un Georges Perec de l’écologie , les « Ni droite, ni gauche !  » jadotistes qui me font penser à un danysme ( de Daniel Cohn Bendit pour les non initié (e)s) reverdi !
Déjà, l’incident du premier tour des #municipales2020 de Montpellier m’avait heurté !

Et, à, l’appel de Julie Laernoes et de la liste #eelv #Nantesensemble est digne d’un retour vers le futur au monde d’avant.
La campagne #eelv du premier tour avait été : « Au deuxième tour, sans Johanna Rolland… A mots couverts ! « 
Et là ! #eelv se place au centre du vide sidéral existant entre la liste « PS et la liste « LFI » (*) pour faire simple vraiment simple !

« Julie Laernoes, propose d’ouvrir largement le dialogue avec ses deux partenaires potentielles, Margot Medkour et Johanna Rolland. »

En gros, retour au conseil municipal d’antan comme de bien entendu !

L’écologie « Les verts – puis Eelv ) y est présente depuis l’arrivée de Jean Marc Ayrault et on vu naître des François de Rugy, des Ronan Dantec, Jean Philippe Magnen et autres ( pour ne citer que les plus médiatiques )…

Et bien – quitte à faire simple et non convenu voir incorrect ! – cette écologie politique ( #écologiepolitique ) me lasse vraiment !

Ce sera sans moi (**)

( *) pour faire simple vraiment simple ! Car ces deux listes se sont vraiment ouvertes loin des archetypes de leurs appareils d origine

(**) Et croyez moi ou pas, me contraindre à ce genre de texte m’énerve vraiment !

Ai « suivi » (sans militantisme outrancier et outrageux) l’écologie politique depuis le verre d eau de René Dumont à la naissance d’ # eelv et constate les résultats réels de l’écologie politique : biodiversité – pollution – consommation – environnement .
Marre des pragmatiques macroniennes ou eelvetiennes

https://nantesok.wordpress.com/2020/05/24/ensemble-dapres-comme-avant-dabord-les-ecolos-de-nantes-sauce-eelv-se-placent-au-centre-de-rien-pour-le-deuxieme-tour/https://nantesok.wordpress.com/2020/05/24/ensemble-dapres-comme-avant-dabord-les-ecolos-de-nantes-sauce-eelv-se-placent-au-centre-de-rien-pour-le-deuxieme-tour/

Photo de Steve sur Pexels.com

Christophe Barbier: « Le gouvernement va devoir arbitrer entre l’économique et le sanitaire… Pour sauver quelques vies de personnes très âgées, on va mettre au chômage des milliers de gens ? […] La vie n’a pas de prix mais elle a un coût ! »

Inutile de commenter !

Même pas chercher video originale sur le site de BFMTV

Christophe Barbier: « Le gouvernement va devoir arbitrer entre l’économique et le sanitaire… Pour sauver quelques vies de personnes très âgées, on va mettre au chômage des milliers de gens ? […] La vie n’a pas de prix mais elle a un coût ! »

http://www.businessbourse.com/2020/04/17/christophe-barbier-pour-sauver-quelques-vies-de-personnes-tres-agees-on-va-mettre-au-chomage-des-milliers-de-gens/

Le virus de l’écologie politique en marche !

Pas trop le temps, mais il me semble étrange que l’écologie politique « officielle » s’appuye sur un virus pour définir un projet politique. A moins qu’il ne s’agisse simplement de le reformuler avec pour proposition géniale et inédite un Grenelle …
L’histoire de l’écologie politique balbutie malgré la poussée électorale et citoyenne.
En lisant le document, s’apercevoir qu’il s agit d une « Motion adoptée par le Conseil fédéral d’Europe écologie Les Verts le 4 avril 2020 « .
Bien entendu, le document est bourré de bonnes idées intentions plutôt sympathiques mais cette course à l’unité nationale autour d un Grenelle n’est pas sans rappeler des réussites d’antan non suivis d’effets concrets ou prou dans la réalité !
L’urgence sociale économique, écologique et culturelle qui se profile, mérite mieux.