Tu veux ou tu veux pas ? L’écologie politique #eelv tourne en rond ! Exemple #Nantes

Oh ! On prend les mêmes artifices, les mêmes méthodes, on décale juste les sémantiques et hop c’est reparti comme en quarante pour tant « Nous sommes en guerre !  » avait dit M The President !
Cà fait quelques temps que la brouille naissait vraiment avec #eelv car là, franchement cà déconne !
Entre les grandes déclarations  » Pandémie, tu nous redessines l’écologie ! « , les évidences floues du genre  » Les jours d avant seront pas comme les jours d’après, les  » Le temps est venu  » où Nicolas Hulot tel un Georges Perec de l’écologie , les « Ni droite, ni gauche !  » jadotistes qui me font penser à un danysme ( de Daniel Cohn Bendit pour les non initié (e)s) reverdi !
Déjà, l’incident du premier tour des #municipales2020 de Montpellier m’avait heurté !

Et, à, l’appel de Julie Laernoes et de la liste #eelv #Nantesensemble est digne d’un retour vers le futur au monde d’avant.
La campagne #eelv du premier tour avait été : « Au deuxième tour, sans Johanna Rolland… A mots couverts ! « 
Et là ! #eelv se place au centre du vide sidéral existant entre la liste « PS et la liste « LFI » (*) pour faire simple vraiment simple !

« Julie Laernoes, propose d’ouvrir largement le dialogue avec ses deux partenaires potentielles, Margot Medkour et Johanna Rolland. »

En gros, retour au conseil municipal d’antan comme de bien entendu !

L’écologie « Les verts – puis Eelv ) y est présente depuis l’arrivée de Jean Marc Ayrault et on vu naître des François de Rugy, des Ronan Dantec, Jean Philippe Magnen et autres ( pour ne citer que les plus médiatiques )…

Et bien – quitte à faire simple et non convenu voir incorrect ! – cette écologie politique ( #écologiepolitique ) me lasse vraiment !

Ce sera sans moi (**)

( *) pour faire simple vraiment simple ! Car ces deux listes se sont vraiment ouvertes loin des archetypes de leurs appareils d origine

(**) Et croyez moi ou pas, me contraindre à ce genre de texte m’énerve vraiment !

Ai « suivi » (sans militantisme outrancier et outrageux) l’écologie politique depuis le verre d eau de René Dumont à la naissance d’ # eelv et constate les résultats réels de l’écologie politique : biodiversité – pollution – consommation – environnement .
Marre des pragmatiques macroniennes ou eelvetiennes

https://nantesok.wordpress.com/2020/05/24/ensemble-dapres-comme-avant-dabord-les-ecolos-de-nantes-sauce-eelv-se-placent-au-centre-de-rien-pour-le-deuxieme-tour/https://nantesok.wordpress.com/2020/05/24/ensemble-dapres-comme-avant-dabord-les-ecolos-de-nantes-sauce-eelv-se-placent-au-centre-de-rien-pour-le-deuxieme-tour/

Photo de Steve sur Pexels.com

Après les municipales puis l’épidémie, l’imaginaire …

Bien compris, rester chez soi et préparer un imaginaire !
Et, si l’imaginaire commençait par une remise en cause des élections municipales du premier tour.
Histoire de débuter cette quête sur de bonnes bases…
Ces élections ont eu lieu en plein démarrage de l’épidémie et ont été maintenues coûte que coûte. Soyons oiseau de mauvaise augure, ce premier tour des élections municipales maintenues par l’ensemble des politique a contribué au développement de l’épidémie naissante.

S’il est chose incontestable au vu des résultats, des débats de la soirée électorale, c’est l’inégalité territoriale de la participation à comparer taux de participation et taux d’épidémie.

Et donc, pour reconstruire cet imaginaire tant nécessaire, commençons simplement à retourner aux urnes pour remettre en place les valeurs de la république : égalité, libeté, fraternité

Et puis, confiné(e)s, il ne serait pas judicieux de débattre… Allons donc ???

Ne rien dire, alors que nombre de personnes confinées, isolées dans leur logement ont l opportunité de réfléchir, émettre et bien entendu soutenir à vingt heures à la fenêtre d’exprimer son soutien à toutes les personnes qui oeuvrent concrètement pour un après.

Il eût été bien au moins de signaler dans cet édito les quelques retards à l allumage du président et gouvernement. Mais ceci est une autre affaire …

Bien entendu, nous prendrons soin de notre santé et de celle d’autrui du mieux possible !

Pour l’imaginaire… Il est là depuis fort longtemps…

Édito, par Julien Bayou, secrétaire national d’EELV

Comme j’ai pu l’expliquer au soir du 1er tour des élections municipales, dans cette période difficile, la priorité du mouvement est et reste la santé publique.  

Alors que les élections municipales ont mobilisé toute notre énergie, la gravité de l’épidémie ne permet pas de se réjouir des très bons scores réalisés partout en France. Dans un premier tour bouleversé par la crise sanitaire qui frappe la planète, les listes écologistes ont obtenu des scores sans commune mesure avec ceux qu’ils avaient obtenus lors des précédentes élections municipales et même aux européennes. Il s’agit d’un jalon crucial dans le renforcement de l’implantation de l’écologie dans nos territoires et la démonstration que les écologistes sont en mesure de conquérir et d’exercer le pouvoir. Nous espérons confirmer ces résultats lors du second tour, en juin, à moins que l’épidémie ne dure et n’amène à refaire les deux tours là où l’élection n’a pas été acquise le 15 mars.

Le temps de la critique de la gestion de la crise viendra mais, pour l’heure, la priorité va au respect du confinement et des mesures de précautions. Cela n’impose pas le silence sur les problématiques qui affaiblissent notre réponse face à l’épidémie – la pénurie de masques adaptés pour le personnel soignant ou les personnes exposées et l’austérité qui a fragilisé l’hôpital public – ni sur les mesures que le gouvernement souhaite adopter, comme la dérégulation des acquis sociaux (extension de la durée du temps de travail ou congés payés imposés).

Ces derniers jours étaient consacrés au projet de loi créant et mettant un place un état d’urgence sanitaire. À ce sujet, il faut saluer le travail fourni par notre sénatrice Esther Benbassa et sa mobilisation pour obtenir un encadrement et un contrôle démocratique des mesures d’exception qu’il prévoit.
Retrouvez ici le communiqué du mouvement rédigé par Alain Coulombel et Éva Sas suite à l’adoption de ce projet de loi.

Tant que la crise durera, il est essentiel que nous soyons toutes et tous mobilisé.e.s pour préserver notre santé ; protéger et soutenir les équipes médicales qui se battent contre la pandémie ; accompagner les entreprises, les indépendant.e.s, les acteurs/trices de la culture, mais aussi les caissières et caissiers, les salarié.e.s des plateformes de livraison, précaires, SDF, détenu.e.s, migrant.e.s, sans papiers…

EELV prendra différentes initiatives pour, à la fois, répondre à l’urgence et préparer l’après.
Les consciences bougent. Les questions fusent. L’intelligence collective demande des réponses nouvelles.

Jamais le modèle actuel n’aura autant vacillé sur ses bases. La pandémie en cours nous appelle à reconstruire l’ordre du monde. Ni plus ni moins. L’enjeu, pour les écologistes, est immense.
Il s’agit de démontrer que le coronavirus n’est pas qu’une crise sanitaire, mais qu’il est le nom du dérèglement du monde. Le coronavirus démontre de manière paradigmatique l’ampleur des transformations que nous allons devoir engager pour faire face au réchauffement climatique. Il nous faut réinventer nos valeurs, modifier nos priorités.

Pourtant, nous le savons, le risque, c’est qu’au lendemain de la crise, l’immobilisme reprenne sa place dominante et qu’on nous explique que tout doit recommencer comme avant.

Nous devrons proposer un imaginaire post-crise qui ouvre d’autres solutions que le dogme de la croissance, que la priorité donnée au court terme sur le long terme, que l’obsession pour la rentabilité.

Twitter FacebookCela n’a rien d’évident, mais c’est un enjeu majeur et notre mouvement se doit d’être prêt. Nous allons nous organiser pour être collectivement à la hauteur de la situation. Aussi engagez-vous ! Engagez-vous dans les différentes commissions thématiques du mouvement pour produire collectivement ce projet d’après-crise.

Dans l’attente, nous vous invitons donc à respecter à la lettre toutes les consignes de prévention, à être prudent.e.s, à prendre soin de vous et de vos proches. Prenons soin de nous aujourd’hui pour, demain, continuer à sauver la planète.

Julien Bayou, secrétaire national EELV

Édito, par Julien Bayou, secrétaire national d’EELV

Scoop : Montpellier devrait exister vers le 4 Février 2020 sur le site d eelv dans les listes des élections municipales…

Vraiment je me demande si ca mérite ce commentaire ou ce post

Donc voilà eelv – parti détenteur officiel de l  » écologie politique  » – qui devrait annoncer une candidate contre Clothilde #Ollier

Rien ne change dans ma planète de l’ #écologie #politique le pillage continu organisé par de remarquables stratèges de la réussite politique …


Au fait – pour rajouter un peu d huile sur le feu –  mesurons la crédibilité des représentations  :

Quel est le nombre exact de personnes qui ont élu Julien #Bayou à la tête d’eelv ? ( Bon, au moins lui a eu le courage de se présenter avec une image de  » #gauche  » sauf à #Montpellier (cf ses déclarations ) )moyen certain Avec un tel nombre vous avez trouvé ? Demandez au site d’eelv.fr de vous fournir les résultats si vous ne les trouvez point, ils vont le fourniront.

Avec un tel nombre…

 

On peut s’interroger sur la représentativité ( hors médiatique ) – fiabilité des membres d’europe ecologie – les verts en listant ce que sont devenus les euro-députés, sénateurs, députés, élus des mairies, départements, régions. Un peu fastidieux comme travail mais si éloquent… J’allais dire attristant…

 

Remarquons le silence de Yannick #Jadot, euro député venu soutenir Clothilde Ollier voilà quelques semaines… Que sont nos amis devenus …

Que l’écologie politique fût soit et devienne un tremplin pour exister rapidement …

De là, à créer un vrai mouvement…

 

Là,  si eelv balance un(e) candidat(e) contre Clothilde Ollier,

ce sera  l’émergence de l’écologie politicienne au grand jour !

Enfin nommer les choses !

 

 

Cent fois remettre son travail sur le métier …

 

Que ce post soit d’une inutilité parfaite devant le machiavelisme idéo-écologique bon teint 

– où tout le monde il est beau, il est gentil, convivial, pacifiste, paritaire, etc…  –

n’est en rien dérangeant et ne dérangera en rien les silencieuses s stratégies adoptées pour 2022… A moins que le vent ne les emporte …

 

 

cropped-elephant-tete-120.jpg

=====================================================================

 

#écologie #politique #eelv

Le 18 janvier dernier, #EELV avait brutalement retiré son étiquette à Clothilde #Ollier, accusée, vraisemblablement, d’avoir laissé trop de place à l’extrême gauche dans sa campagne. Elle avait été désignée, le 12 octobre, par une primaire citoyenne.

**

« Il n’y avait quasiment plus de candidats écologistes sur la liste », s’est notamment justifié, le 19 janvier, sur Twitter, Julien Bayou (EELV), membre national du parti.

« Sur 45 [candidats] éligibles sur la liste, il y en avait 30 [candidats EELV], s’est défendue Clothilde Ollier, le 22 janvier, auprès de 20 Minutes. Tout ce qui a été décidé, les soutiens, a été fait en accord avec les historiques du groupe EELV. »
**

Depuis plusieurs semaines, la campagne écolo est particulièrement mouvementée dans la capitale héraultaise. Il y aura, à coup sûr, plusieurs listes vertes sur la ligne de départ.
La section montpelliéraine du parti, de son côté, a choisi Coralie #Mantion pour porter sa voix, après l’éviction de Clothilde Ollier. Elle a de grandes chances d’être désignée par l’assemblée générale du parti, le 4 février.

Candidat malheureux de la primaire qui a investi Clothilde Ollier pour EELV le 12 octobre, l’ex-député Jean-Louis Roumégas (ex-EELV) avait annoncé un mois plus tard son intention de porter une liste dissidente.

**

La section montpelliéraine du parti, de son côté, a choisi Coralie #Mantion pour porter sa voix, après l’éviction de Clothilde Ollier. Elle a de grandes chances d’être désignée par l’assemblée générale du parti, le 4 février.
**

https://www.20minutes.fr/municipales/2706947-20200130-municipales-2020-montpellier-favorite-clothilde-ollier-conteste-justice-suspension-eelv