Jean Paul Vaucelle, « Sergent chef  » sera inhumé ce mardi 11 Mai 2021,14H30, au nouveau cimetière d’Ivry

Ci dessous l’introduction de l’hommage à Jean Paul Vaucelle

 »

GARDE d’ HONNEUR pour un HOMME d’HONNEUR:  » SERGENT-CHEF » sera inhumé ce mardi 11MAI,14H30, au nouveau cimetière d’IVRY, rue Gaston Monmousseau. Ami de PIERRE OVERNEY puisde PIERRE GOLDMAN, il détenait les SECRETS de l’ASSASSINAT du premier, comme du deuxième. .

«  Tout avait la couleur uniforme du givre, ami, quand ta mère,et ton père, elle, infirmière militaire d’un réseau de Résistants des Francs Tireurs et Partisans de France ( FTPF), et lui, jeune patriote des Pays-Bas, dans l’attente du peloton d’exécution, portant le nom, français, d’une lignée de huguenots du Duché d’Alençon, cher à Marguerite de Navarre, la «  Reine Margot », pendant nos guerres de religion, s’unirent dans une valse d’amour derrière les barbelés d’ un camp de résistants prisonniers, en Allemagne, ans les frimas de l’an 44, et firent que tu voies le jour, poussant ton premier cri de guerre et de victoire, en mai 1945, quelques jours avant la Libération.

Toute ta vie, toute ta vie, soixante et quinze années d’un long parcours,âpre, cohérent, courageux, tu vivras dans l’idée que l’héroïsme de tes parents ne devait pas rester stérile, et sans suite.

Tu seras l’un des tout-premiers militants ouvriers de la Nouvelle Résistance Populaire ( NRP), petite branche armée clandestine des «  Maos » de la Gauche prolétarienne ( GP) de l’après Mai 1968, où ton service militaire dans une unité d’élite des armées françaises, les «  Commandos de l’Air » ou «  Cocoyes », joint à tes qualités de combattant discipliné, ponctuel, et toujours prêt à faire appliquer les consignes les plus strictes, aux points d’engagement les plus chauds, vont te valoir le beau  de «  Sergent-Chef », que tu garderas, pour un cercle d’amis proches, jusqu’aux tout-derniers jours d’une longue vie de militant, achevée dans le silence froid de la toute petite chambre située au-dessus d’un modeste café maghrébin d’Ivry où tu vivais de ta très modeste retraite de veilleur de nuit

 »

in

https://espoir2013.blogspot.com/2021/05/garde-d-honneur-pour-un-homme-dhonneur.html

Ses camarades et amis ont lancé un appel aux dons pour ses obsèques

Jean-Paul nous a quitté …Nous n’avons pas réussi à retrouver sa fille. Il sera inhumé au cimetière communal d’Ivry-sur-Seine (94) fin avril. Nous n’avons pas encore la date définitive. Elle sera communiquée quand nous l’aurons. Nous avons besoin d’argent pour poser une pierre tombale et lui offrir une gerbe de fleurs, rouges, à son image.

https://www.helloasso.com/associations/jean-paul-vaucelle

Communiqué de la Société des Journalistes de La Tribune, associée à 37 sociétés de journalistes et rédactions de la presse française.

Communiqué de la Société des Journalistes de La Tribune, associée à 37 sociétés de journalistes et rédactions de la presse française.

Lundi 15 avril, le site d’investigation Disclose dévoilait, en partenariat avec plusieurs médias, un rapport classé «confidentiel défense» documentant l’usage des armes vendues par la France à l’Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis dans la guerre au Yémen, menée depuis 2015 au prix de la «pire crise humanitaire au monde» selon les Nations unies. Ce document, dont la publication n’a aucunement remis en cause la sécurité des agents français sur le terrain, a été révélé en raison de son intérêt manifeste pour le public. Il invalide le discours officiel du gouvernement français, qui prétend que cet arsenal ne sert qu’à des fins défensives.

Or, mercredi dernier, deux journalistes de Disclose, Geoffrey Livolsi et Mathias Destal, ainsi qu’un journaliste de la cellule investigation de Radio France partenaire de ces révélations, Benoît Collombat, ont appris leur convocation à la mi-mai par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), dans le cadre d’une enquête préliminaire pour «compromission du secret de la défense nationale» ouverte par le parquet de Paris après le dépôt d’une plainte par le ministère des Armées.

Nous, sociétés de journalistes et de rédacteurs, exprimons notre pleine et entière solidarité avec nos confrères, qui n’ont fait que leur travail : porter à la connaissance des citoyens des informations d’intérêt public sur les conséquences des ventes d’armes françaises. Depuis ces révélations, le gouvernement est resté muet sur les faits.

Aujourd’hui, pour avoir exposé ces informations, trois journalistes se retrouvent sous la menace d’une procédure, pour un délit puni d’une peine d’emprisonnement, dont l’objectif manifeste est de connaître les sources à l’origine de leur travail.

En ces temps décidément préoccupants pour la liberté d’informer, ces convocations rappellent, s’il en était besoin, à quel point il est indispensable de renforcer en France la protection des sources, consacrée par la Cour européenne des droits de l’homme comme «l’une des pierres angulaires de la liberté de la presse». Le secret défense ne saurait être opposé au droit à l’information, indispensable à un débat public digne de ce nom, ni servir d’épée de Damoclès pour dissuader les journalistes d’enquêter, et de publier.

Les signataires

Les sociétés de journalistes, sociétés des rédacteurs et sociétés des personnels de l’AFP, BFMTV, Challenges, CNews, Courrier international, Les Echos, Europe 1, Le Figaro, France 2, France 24, France 3 National, France Info, Franceinfo.fr, France Info TV, France Inter, France-Soir, L’Humanité, Le JDD, Libération, M6, Mediapart, Le Monde, L’Obs, Paris Match, Le Parisien-Aujourd’hui en France, Le Point, Premières Lignes, RFI, RMC, RTL, Télérama, TF1, La Tribune, TV5Monde, et les rédactions d’Alternatives économiques, de La Croix et des Jours.

 

in

cropped-elephant-300x300-copie.jpg

Un homme riche, expérience vécue au pays de la misère et de l’exclusion à Nantes

L’article a un an. Mais intéressante expérience vécue au pays de la misère et de l’exclusion

https://www.liberation.fr/france/2016/08/25/andre-lebot-un-homme-riche_1474647