Ruffin veut un candidat unique à gauche en 2022

Non classé

Billet remis à jour le dimanche 29 mars 2020


Oui mais qui ?

That s the question ?
Le détricotage des services publics (perfectibles) et des biens communs est en route. A goche, tout le monde revendique l’unité en façade.

Dans les arrière cuisines, çà flingue à tout va depuis des décennies avec cette certitude d avoir la stratégie juste pour un monde plus juste, la course miséreuse aux strapontins à chaque élection qui broie les belles paroles et les bonnes intention sans oublier le bon sens , les clientélismes honteux et réseaux d ‘influence à la limite du maffieux de l entre soi, les courtisans, spadassins, experts satellites de toute natures ( experts, consultants, conseillers du prince, qui ne lâcheront au grand jamais leurs servitudes rémunératrices pécunières au mépris de la réalité et des réalités des plus défavorisé(e)s.

Sans parler des ténors et autres caudillos pros de la politique qui eux, savent et ne lâcheront jamais leurs pouvoirs et prérogatives.
En 2022 le non choix LaRem – RN semble incontournable.
Tant les candidats vont s’afficher au fil des mois sans la moindre étincelle d’harmonie unitaire.

Oui, mais non !

Et si, les intellectuel(le)s les artistes, les « gens » et autres pingouins de la galaxie hexagonale articulaient un mouvement autour de l’élaboration d’une plate forme ( je pense texte CNR ou lettre à tous les français ) brève dans la forme, décrivant un programme à minima sur les services publics, biens communs par delà les clivages, aigreurs et autres arrivismes de rez de chaussée.
Plate forme sur laquelle s engagerait les candidat(e)s potentielles !
Ces dernières années ont été surprenantes de surprises : Tabac de « Indignez vous » de S Hessel, « nuit debout, « En marche, Gilets jaunes, mouvement écolo des jeunes, que le personnel politique n’a pas venu venir.
Désolé de ce texte écrit nocturnement, mais ayant vécu la quête d’un candidat de gauche lors dernères présidentielles avec DCB and so on ( Macron n’était pas là encore quoique avec réflexion ), le propos de Ruffin m’a interpellé.

Il faudra une certaine éthique pour dépasser les clivages Un certaine éthique dictant méthodes, attitudes, pratique pour élaborer un texte acceptable de la droite réformiste à l extrême gauche tant l’urgence est là et multiple : social, populisme, communautariste, écologie etc…

Juste arrêter le story telling politique et les finaudes grenouilleries car les échéances sont là et dangereuses !

Juste arrêter le story telling politique et les finaudes grenouilleries car les échéances sont là et dangereuses !



https://www.huffingtonpost.fr/entry/contre-le-duel-macron-le-pen-ruffin-veut-un-candidat-unique-de-la-gauche-en-2022_fr_5e5f82c8c5b63aaf8f5fbe04?ncid=other_facebook_eucluwzme5k&fbclid=IwAR1us_Iq4mMqgQwqikF2LRpxxpkUXNRflrMofJxzkyraoZv_GCsOd1HGoOs

« Le Monde » avec un titre d’Abel Mestre devient le journalisme objectif d’information qui émet insidieusement une opinion … avec un titre d’Abel Mestre ! pff… l’éthique !

Bien entendu, le titre d un article est anodin : c’est ce qui apparait partout sur les réseaux sociaux est ce le truc qui reste dans les têtes et les réseaux sociaux

 

« La « gauche non mélenchoniste » se réunit autour de Raphaël GlucksmannPour son premier meeting, à Montreuil, le mouvement Place publique a défendu un programme autour de la démocratie directe et de l’écologie.

Par Abel Mestre Publié le 15 novembre 2018 à 23h16 – Mis à jour le 16 novembre 2018 à 12h08
 »
in
https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/10/31/thomas-porcher-nous-ne-nous-inscrivons-pas-contre-melenchon_5377357_823448.html

L’article signé Abel Mestre date du 15 novembre 2018  – Mis à jour le 16 novembre 2018 à 12h08 or le quotidien du soir -the reference en information objective –  « Le Monde » publie un entretien avec Thomas Porcher le 31 octobre 2018  – Mis à jour le 01 novembre 2018 à 14h42
soit 15 jours plus tôt 

Quand le journalisme objectif d’information émet une opinion avec travers un titre tendancieux  … les réseaux se déchainent où comment faire de l’opinion et susciter des débats houleux.

Quand le journalisme objectif d’information émet une opinion … les twitt se déchainentoù comment faire de l’opinion et susciter des débats houleux.

 

Pensée pour Sirius …

 

« Thomas Porcher : « Nous ne nous inscrivons pas contre Mélenchon »

L’économiste détaille, dans un entretien au « Monde », le mouvement qu’il lance début novembre avec l’essayiste Raphaël Glucksmann

https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/10/31/thomas-porcher-nous-ne-nous-inscrivons-pas-contre-melenchon_5377357_823448.html

 »

Quand le journalisme objectif d’information émet une opinion … les twitt se déchainent

où comment faire de l’opinion et susciter des débats houleux.

 

 

https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/11/15/la-gauche-non-melenchoniste-se-reunit-autour-de-raphael-glucksmann_5384134_823448.html