François de Rugy : pour paraphraser le petit gibus de la guerre des boutons :  » Tu fais honte à l’écologie !  » Rassure toi ( moi cà m’angoisse ! ) t ‘es pas le seul !

François de Rugy  » “Une pétition pour le climat, oui je signe. Une pétition pour attaquer l’Etat, non.”

**

Ben tu vois François, tu permets que je te dise François : ton avis m’indiffère comme individu de peu d’importance dans la société civile et la planisphère écolo.

Bien entendu je respecté la loi qui est la fondation d’un état de droit qui fait que tu est plus égal que moi

Je te dirais même pour paraphraser le petit gibus de la guerre des boutons :  » Tu fais honte à l’écologie !  »
Rassure toi ( moi cà m’angoisse ! ) t ‘es pas le seul !

L’écologie politique tu vas te la prendre en peine face comme un peu la gauche que tu as réprouvéés de manière pas très catholique pour paraphraser un religieus de mes connaissances !

Trop c est trop : promis je te lache plus

Recevez monsieur le ministres les voeux les plus déférents et respectueux pour l’année 2019

ps : je te ferai parvenir invitation expo prochaine on aura l occasion de se recommander mutuellement

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/francois-de-rugy-a-l-affaire-du-siecle-ce-n-est-pas-dans-un-tribunal-qu-on-va-faire-baisser-les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre_3116685.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20181226-[lestitres-coldroite/titre2]

 

Règlement de compte à écolo corral

règlement de compte à écolo corral

**

Nicolas #Hulot appelle à ce que «le #monde #politique se reconnecte avec la #société civile». «Au moment où il faudrait être le plus ouvert au #changement, c’est là qu’on est le plus #conservateur. Je m’insurge contre ça. **

Le temps de l’utopie est décrété

**»


http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/22/01002-20181122LIVWWW00299-en-direct-nicolas-hulot-emission-politique.php

La colère des oubliés. Cette colère, c’est celle de ceux qui se vivent comme des sans-grade, des oubliés, de tout et de tous

« La colère des oubliés

Cette colère, c’est celle de ceux qui se vivent comme des sans-grade, des oubliés, de tout et de tous :

  • des médias, qui ne les interrogent jamais ou presque ;
  • des villes, puisqu’ils vivent dans les campagnes périphériques, chassés qu’ils ont été des centres urbains par la spéculation immobilière et la gentrification des quartiers populaires ;
  • des services publics, puisque les uns après les autres, ils ont été fermés au nom de la sacro-sainte rentabilité ;
  • des forces politiques, puisque à l’ère du marketing politique qui optimise l’effort pour toucher les électeurs les plus rentables, à quoi bon se déployer dans les petites villes périphériques semi-rurales pour toucher un électorat désabusé qui a pris l’habitude de ne plus beaucoup voter.

 

 »

in

https://theconversation.com/gilets-jaunes-le-bleu-macron-rentre-dans-la-zone-rouge-107153

 

gilet-jaune-fb-ok-ok